Manteaux alpaga

Catégories
Filtrer
Trier par
Favoris
1 sur 1

Page

Page  1 sur 1

Nous recherchons les vedettes que vous aimez
1 sur 1

Page

Page  1 sur 1

Pourquoi adopter les manteaux en alpaga pour femme ?

Parmi les diverses matières dont sont confectionnés les manteaux actuels, la laine reste souvent privilégiée du fait de son pouvoir isolant inégalé. Il existe néanmoins beaucoup de laines différentes et il peut sembler difficile de trouver la meilleure à choisir lors de l'achat de son manteau. Entre le mouton, le lapin angora ou la chèvre, la laine d'alpaga se distingue par de nombreux aspects. L'alpaga est un animal domestiqué faisant partie de la famille des camélidés. Il vit en Amérique du Sud, notamment au Pérou et en Bolivie où il est élevé pour sa laine, une toison sèche particulièrement noble utilisée dans la confection de nombreux vêtements luxueux. Sa rareté et sa douceur en font l'une des laines les plus prisées au monde. Cette dernière est à la fois légère et agréable à porter, grâce à ses fibres élastiques, résistantes et douces au toucher. Elle isole parfaitement du froid et est donc idéale lors de l'hiver. Sa structure est cependant différente de celle de la laine de mouton, puisqu'elle ne comporte aucun des agents qui provoquent habituellement des allergies ou des irritations. Les personnes sensibles à la laine classique pourront donc se diriger vers cette alternative sans aucun risque de réactions épidermiques. La laine d'alpaga est souvent combinée à d'autres matières comme le cachemire, le mohair ou certaines fibres synthétiques. On la retrouve souvent dans la composition des manteaux de très bonne qualité, puisqu'il s'agit d'une laine haut de gamme et que ces vêtements nécessitent des matières chaudes, polyvalentes, faciles à porter et à accorder, et que la laine d'alpaga est aussi très appréciée pour son lustre et son élégance naturelle. Parmi les manteaux en alpaga pour femme, le trench-coat en laine est particulièrement seyant, avec sa longueur intermédiaire qui descend jusqu'aux genoux, sa coupe droite qui se resserre à volonté grâce à une ceinture et ses détails militaires soignés. Toujours élégant, le trench se porte souvent en camel et convient à la plupart des morphologies. Les capes et les ponchos en alpaga reviennent aussi de plus en plus à la mode. Ils tiennent le haut du corps bien au chaud tout en permettant aux jambes d'être dévoilées. On les porte idéalement avec un pantalon serré ou un legging bien ajusté, ainsi que des bottines d'hiver. Les duffle-coat ressemblent au trench et sont inspirés des pardessus marins avec leurs attaches en bois très reconnaissables et leurs capuches très épaisses. Leur avantage est qu'on en trouve de toutes les longueurs, aussi bien s'arrêtant aux fesses que descendant jusqu'aux chevilles.

La chaleur de la laine pour s'isoler du froid de l'hiver en restant élégante

Concernant la coupe à adopter, il faudra en décider en fonction de ses goûts, mais aussi de sa morphologie. Ainsi, les personnes plutôt petites seront à leur aise dans des manteaux courts couvrant à peine les fesses ou mi-longs (de type 7/8e) et éviteront les coupes longues, qui risqueraient de tasser leur silhouette. Les plus rondes se tourneront vers des formes cintrées, parfaites pour féminiser l'allure en marquant la taille et en créant ainsi une silhouette en sablier. Un manteau pas trop long et évasé, accompagné d'une ceinture sera donc parfait pour flatter leurs formes. De la même façon, on évitera les épaulettes en cas d'épaules déjà larges et musclées, au risque de déséquilibrer l'ensemble. Il faudra plutôt contrebalancer les volumes en privilégiant les formes droites possédant des poches à la taille. Les manteaux en alpaga pour femme ont aussi un avantage concernant les coloris disponibles. En effet, l'alpaga se décline naturellement en environ 22 tonalités, du marron au beige en passant par le noir ou même le gris. On peut donc déjà choisir parmi un très large choix de couleurs non-teintées, mais il ne faut pas pour autant exclure les couleurs vives, qui sont de plus en plus d'actualité. Le orange et le violet sont particulièrement appréciés, tandis que le bleu marine reste une valeur sûre, que l'on peut facilement porter et accorder pour changer du noir tout en restant sobre et classique. Il faut naturellement garder à l'esprit que les couleurs foncées ont tendance à amincir tandis que les teintes claires apportent de la lumière et du volume. Pour être un peu plus originale, on peut également oser le manteau en laine blanche. Ce dernier réfléchira la lumière même par temps gris, il apporte de l'éclat et illumine le teint.

La garantie d'un manteau alpaga pour femme de haute qualité

Un manteau en alpaga pour femme est un vêtement généralement onéreux, il faut donc être vigilant au moment de faire son choix pour être certain d'investir dans une pièce de qualité, qui sera apte à durer plusieurs années et qui mettra sa propriétaire en valeur peu importe sa tenue du jour. Divers détails peuvent déjà mettre en alerte sur la bonne facture du produit. Dans un premier temps, il faut regarder l'étiquette ou la composition du tissu de confection. Concernant la laine, celle-ci est souvent coupée avec d'autres fibres, afin de renforcer l'isolation et la douceur. Cependant, en dessous de 70% de laine pure, il faut être méfiant ou s'attendre à un vêtement de moyenne gamme, qui aura notamment tendance à garder l'humidité. Pour contrôler la coupe du vêtement et se faire un avis sur les finitions, il faudra observer les emmanchures, surtout au niveau des épaules, ainsi que la symétrie et la qualité des boutons. La doublure n'est pas en reste, puisqu'elle devra permettre au manteau en laine d'alpaga pour femme de glisser sur les autres vêtements, et de tomber correctement. C'est aussi la doublure qui évitera la transpiration à la moindre variation de température. La laine d'alpaga restant une matière délicate et luxueuse, il est préférable de savoir l'entretenir correctement pour prolonger la durée de vie de son manteau et être certaine qu'il résistera à toutes les intempéries des saisons les plus froides. Cette laine possède certaines fonctions autonettoyantes qui l'aide à disperser les mauvaises odeurs et la poussière avec une simple aération. L'air frais suffit donc souvent à garantir une bonne tenue du vêtement. Cependant, le nettoyage des tâches et de la crasse se fait régulièrement et impérativement à la main, comme pour la plupart des autres laines naturelles. En effet, ce tissu tolère mal les fortes températures et les lessives agressives, il se lave donc à l'eau tiède (pas plus de trente degrés) et à l'aide d'un savon doux (savon de Marseille, shampooing doux ou lessive spécialisée). L'idéal est de ne pas le laisser trop longtemps dans l'eau lessivée et de bien le rincer dans une eau à la même température, afin que la laine ne subisse pas de variation trop importante qui pourrait l'altérer. Il faudra ensuite l'essorer doucement, sans tordre la fibre et de façon à ce que le vêtement reprenne sa forme originelle. Le séchage se fait à l'air libre, loin des radiateurs ou des autres sources de chaleur qui ne seraient pas adaptées. Le séchage à plat permettra également d'éviter les plis disgracieux.

Expert en Mode
Plus de 25 ans de succès en France
Retour gratuit
Commandez sans risque
Paiement
facile et sécurisé
Service Commande
03.90.29.48.29
PETER HAHN Service Client
03.90.29.48.29.


Notre conseillère est à votre écoute de 8h à 20h du lundi au vendredi et de 8h à 18h le samedi.

Ou par E-Mail à :
service@peterhahn.fr