On attend des températures au-dessous de zéro : normal ; l’hiver s’est définitivement installé et va persister durant de longues semaines. Cette info s’adresse surtout à la tête, au cou et aux mains qui, sans notre trio protecteur, seraient directement exposés au froid glacial. Sachez-le : même si vous êtes très chaudement vêtue, vous serez parcourue de frissons sur tout le corps si vos doigts sont gelés…

Que trouve-t-on dans votre tiroir à écharpes ?

Ouvrez-le… Vous allez très certainement constater qu’il contient une multitude d’écharpes différentes, dont certaines sont carrément „vintage“. Encore plus agaçant : elles sont nombreuses mais aucune n’est assortie à votre nouveau bonnet ! Pour que cela ne se reproduise plus à l‘avenir, suivez ces trois règles toutes simples.

  1. Sécurisez votre achat !

Forme, coloris, motifs… Ne soyez pas trop audacieuse. Choisissez une seule des trois pièces en „version originale“ et coordonnez-là à d’autres complices antifroid, unis et plus discrets.

  1. Avec quoi assortir l’écharpe, le bonnet et les gants ?

Accordez vos trois accessoires essentiels selon la tonalité de votre manteau et de vos chaussures. Si votre manteau est haut en couleurs ou imprimé de dessins, choisissez par contre votre trio gagnant dans des tons sobres et uniformes.

  1. Du style avant tout…

Pour donner du pep’s à une tenue de saison trop sage, osez le coup d’éclat ! En automne/hiver, nos manteaux, nos bottes et sacs sont trop souvent noirs, gris ou marron. Astuce tendance : des gants, un bonnet ou une écharpe choisis dans une couleur vive suffiront à illuminer la silhouette et à donner bonne mine. Pour vous démarquer en beauté, pensez également aux loops en maille relief ou en fausse fourrure…

Envie d’avoir bien chaud en toute élégance ? Pensez aux gants en cuir lisse. Fan de la sublime douceur Cachemire ? Glissez-là jusqu’au bout de vos doigts…

Combien d’écharpes oubliées dans votre dressing ?

Je viens de compter les miennes… J’en possède 17 : record à battre !! En toute franchise, j’en ai profité pour faire un sérieux tri car la moitié d’entre-elles ne me plaisent plus du tout… A votre tour dites-moi : combien d’écharpes avez-vous entassées au fil des années ?