Quelle déception : vous venez de ressortir votre pull cachemire rangé depuis l’an dernier au fond de la penderie et votre plaisir est gâché par un trou de mite !

Pas de panique : nous détenons quelques petits secrets qui vont vous permettre de plus jamais revivre ça. Suivez le guide…

La meilleure protection contre les mites.

C’est tout simple donc commençons par là : une moustiquaire placée  devant la fenêtre est la solution la plus naturelle pour protéger votre intérieur et vos vêtements des insectes indésirables ; notamment des mites.

Si vous ne portez vos vêtements en laine que durant la mauvaise  saison, suivez ces petits conseils de stockage. Par exemple, sachez que s’il est imperceptible au nez humain, le parfum du papier antimites repousse efficacement ces pénibles insectes affamés. Déchirez-le en petits morceaux et placez-le entre vos vêtements entreposés. Vérifiez bien que tous les vêtements rangés soient parfaitement secs et remplacez le papier tous les six mois (à chaque changement de saison, collections d’hiver ou d’été).

Autre solution, une protection antimites longue durée – par exemple celle de la société Aeroxon – à placer dans de petites boîtes plastique qui se suspendent dans votre penderie. Avantage : elle ne colore pas les vêtements avoisinants.

Nos trucs pour attraper les mites !

Vous voulez savoir si vous avez des mites chez vous ? Faites confiance au piège à mites. Il détient des substances qui attirent les mâles. Ceux-ci restent collés sur la surface adhésive et, comme ils se déplacent rarement seuls, ils attirent les mites femelles dans ce piège. Et ça tombe bien car ce sont les mites femelles qui font le plus de dégâts !   N’oubliez pas de remplacer votre piège à mites tous les trois mois.

Faut-il laver ou aérer ?

Avant de laver votre vêtement en laine ou en cachemire, commencez par l’aérer à l’air libre car cela peut tout à fait suffire… En effet, la laine possède des propriétés autonettoyantes : le lavage n’est indiqué que si le vêtement est vraiment sale.

Le programme Laine des machines est idéal pour entretenir vos modèles en cachemire, à condition de pouvoir contrôler la vitesse d’essorage : pas plus de 800 tours pour vos vêtements délicats. Vous préférez laver à la main ? Faites attention : si vous frottez trop fort, les fils peuvent feutrer.

Après le lavage, placez votre vêtement encore humide dans une grande serviette et essorez doucement afin de ne pas fragiliser les fils délicats. Puis posez le vêtement à plat pour le séchage.

Aux petits soins avec vos coups de cœur …

Utilisez peu de lessive et d’adoucissant : les substances chimiques qu’ils contiennent peuvent se déposer à la surface et l’endommager. Méfiez-vous aussi des machines qui proposent un  programme économique. Cette réduction d’eau limite l’effet rinçage : la lessive et l’adoucissant ne sont pas totalement éliminés.

Venir à bout des bouloches…

Outre les trous de mites, les petites bouloches sont une vraie calamité. Les fines extrémités des fils se tournent sur elles-mêmes et forment de petites boules par simple frottement à la surface. Pour résoudre ce désagrément, de nombreuses clientes utilisent un rasoir jetable. C’est une possibilité, à condition de ne jamais insister sur les bouloches sinon vous risquez de couper le vêtement !

Chez PETER HAHN, nous préférons recommander notre peigne à cachemire, bien plus délicat et tout aussi efficace. Pour éliminer les bouloches gênantes, il se manipule en toute sécurité : n’hésitez pas à appuyer lorsque vous peignez les zones touchées.

Que fait votre pull au congélateur ?

Vous pensez qu’il y a des mites chez vous ou vous voulez faire un peu de préventif ? Misez sur le grand froid ! Deux ou trois jours de congélateur détruisent les indésirables à coup sûr. Sachez que ce sont les larves des mites qui font les trous et celles-ci sont très frileuses… Elles ne survivront pas à un séjour à -20° !

Ne pressez pas…

Dernier conseil : si vous souhaitez ranger vos vêtements dans un lieu clos et pour une longue période (tout l’été par exemple), isolez chaque modèle dans un sachet en plastique individuel puis empilez les sachets dans une valise, un tiroir ou une caisse. Surtout, ne serrez pas trop afin de ne pas „casser“ les fibres.

Vos conseils sont également les bienvenus…

Si vous avez vous aussi quelques conseils d’entretien ou trucs utiles pour le rangement, partagez-les avec nos lectrices. Merci de laisser  votre commentaire dans ce blog !