anniversary anniversary

Lexique Textile et Mode

Le choix de tissus et de fils haut de gamme est l’un des secrets de raffinement cher à Peter Hahn. Nous accordons une prédilection toute particulière aux matières naturelles agréables à porter comme le cachemire, le coton et la soie ... Découvrez ici de A à Z tout ce qu’il faut savoir sur les particularités textiles et les expressions spécifiques à l’univers de la mode.

  • Accessoires

    Eléments décoratifs qui complètent une silhouette tendance et la personnalisent, les accessoires finalisent les thèmes de mode. Ils ont joué un rôle éminent à toutes les époques et, par leur importance, n’ont rien à envier aux vêtements et aux coloris. L’industrie de la mode propose des accessoires pour chaque saison et dans tous les styles, souvent dans des coloris et des matières en vogue. Peu d’accessoires, comme les bijoux ou les fleurs, n’ont qu’un rôle purement décoratif. Les chaussures, chapeaux et écharpes, les ceintures ou les gants ont aussi leur fonction confort à remplir.

  • Acétate

    Fibre chimique élastique, semblable à la soie. Cette fibre se compose d’une liaison cellulose – acide acétique. La matière est infroissable, lavable et vite sèche. Elle est souvent utilisée pour les vêtements d’été, les doublures ou les lignes de sport. Pour l’entretien : laver avec des produits doux, ne pas essorer ni tordre. Eau de javel non recommandée. Ne pas repasser avec un fer trop chaud et utiliser une pattemouille. Il n’est pas nécessaire de paser en sèche-ligne, vu la grande rapidité de séchage.

  • Acrylique

    Fibre chimique légère, aux caractéristiques proches de celles de la laine et souvent utilisée en mélanges. On lui trouve de nombreux usages en raison de sa grande solidité, de sa capacité à retenir la chaleur et de sa résistance à la lumière et aux intempéries.

  • Ajouré(e) - (maille ou tissu)

    Du français : à jours. Description d’un tissu ou maille « troués », laissant passer le jour. Le motif ajouré est obtenu grâce à des technique de tissage adaptées (type « tourneur »ou « Aidia ») ou par un travail en points de maille ou sur les fils de trame.

  • Alcantara

    Cuir de velours synthétique, imitation à base de fils ultrafins. Bien que sa densité soit moindre, l’alcantara est aussi résistant que le cuir le plus fin et sensiblement plus facile à entretenir.

  • Allover

    Motifs qui s’étendent sur toute la surface d’un tissu ou d’un vêtement.

  • Alourdissement

    La soie est d’abord dégommée (décruée), ce qui occasionne une perte de poids. L’alourdissement permet de compenser totalement ou en partie cette perte, à l’aide de sels métalliques ou autres produits chimiques.

  • Alpaga

    L’alpaga est une laine très fine issue de la toison de l’alpaga. Ce camélidé cousin du lama élevé en Amérique du Sud (Pérou et Chili) vit à l’état semi-sauvage à des altitudes comprises entre 4000 et 5000 mètres. Pourvu par la Nature d’une toison épaisse, douce et très fine, il résiste au climat des Andes et aux nuits extrêmement froides (- 25 °C). Cet animal n’est tondu qu’une fois tous les 2 ans et donne à cette occasion entre 2 et 4 kilos de laine naturelle. La laine d’alpaga est disponible dans une palette d’environ 20 nuances naturelles, allant du blanc au noir profond ; en passant par des tons marrons chauds et des nuances de gris. Les qualités principales de la laine d’alpaga sont sa grande élasticité, sa bonne capacité thermique (chaleur) et son poids très léger. L’alpaga est filé ou tissé soit pur, soit mélangé à d’autres laines (comme le mohair par exemple). La laine issue de la première tonte, appelée « Baby Alpaga », est particulièrement recherchée. Sensiblement plus douce que la laine des adultes, elle offre de surcroît un bel éclat soyeux.

  • Angora

    Le lapin angora, dont est issue la fine laine d’angora, est principalement élevé en Europe et en Asie. L’animal est soit tondu, soit peigné 3 à 4 fois par an pour obtenir des fils très fins et très doux. Un lapin angora produit au total 250 grammes de laine par an. La laine angora, qui peut absorber jusqu’à 60% de son poids en humidité ; est douce, vaporeuse et très élastique. Elle a un grand pouvoir d’isolation et une bonne résistance au feutrage. Rarement filée pure, elle est la plupart du temps associée à d’autres fils : principalement la laine mérinos, l’alpaga ou autres fibres synthétiques. De cette façon, sa solidité est augmentée sans que ses qualités ne soient altérées. Les fils et tricots ainsi produits sont particulièrement légers et volumineux. Les dessous de ski ou contribuant à soulager les rhumatismes sont souvent produits dans cette fibre naturelle.

  • Anorak

    Blouson à capuche et extrémités fermées, souvent proposé dans une forme « à enfiler » ou encore fermée par glissière.

  • anti-boulochage

    La propension à boulocher (petits nœuds de fils qui se forment à la surface du vêtement), caractéristique des fibres synthétiques et de la laine, est évitée grâce à des dissolvants et autres substances déposés en film à la surface du tissu.

  • anti-feutrage

    La propension de la laine à feutrer est grandement diminuée par certains traitements spécifiques. Les textiles à base de laine deviennent ainsi lavables en machine.

  • anti-statique

    La capacité condutrice de l’électricité est augmentée à la surface des fibres, ce qui empêche un chargement électrostatique de celle-ci lorsque l’humidité de l’air est faible.

  • Applications

    Eléments ornementaux stylisés, cousus sur les vêtements pour les mettre à la tendance et au goût du moment.

  • Apprêt entretien facile

    Procédé d’ennoblissement qui apporte aux fibres animales et cellulosiques certaines des qualités des fibres synthétiques. Par exemple, une étoffe qui se froisse moins, un repassage facilité, plus de stabilité, un lavage en machine…

  • Arabesque

    Ramages, ornements.

  • Aran

    Dessins irlandais traditionnel, utilisé pour des pulls, gilets et vestes tricotés gros fil. Il s’agit typiquement de motifs structurés soigneusement arrangés reprenant des points, croix, losanges, nervures, ajours et torsades.

  • Armure sergé

    Type d'armure fréquemment choisie pour les tissus de pantalon. La caractéristique extérieure est un effet de tissage en diagonale.

  • Armure toile

    Egalement appelée drap. C’est la façon la plus ancienne et la plus simple de croiser des fils.

  • Astrakan (imitation)

    A l'origine, la fourrure légère des agneaux de Crimée. Aujourd'hui, ce terme fait référence à l’imitation de cette fourrure : tissu poilu dont les frisures sont réalisées en fils froissés

  • Atlas (tissage noué)

    C’est une des trois techniques de base du tissage. Au contraire du tissage sur toile, les points ne se touchent pas et sont régulièrement répartis. Le tissage noué Atlas offre un tissu reconnaissable à sa densité, sa brillance et son très beau tombé. Selon la façon dont les fils sont tissés, on obtient différents résultats. Atlas chaîné : ici, le fil de chaîne prévaut sur le droit-fil. Atlas tramé : ici, les fils de trame fixent le droit-fil. Les tissus obtenus sont par exemple : satin, duchesse. On représente la chaîne en rouge et la trame en noir.

  • Avant-garde

    La mode avant-gardiste a une fonction d’éclaireur, à l’affût des nouveautés qu’elle intègre rapidement. On peut estimer l’évolution de la tendance générale en étudiant ses spécificités.

Remonter
 
Vous avez ajouté cet article au panier
text